Communiqué

Bâtir l’avenir des activités scientifiques fédérales

Le travail des scientifiques fédéraux est essentiel pour assurer la santé, la sécurité et le bien-être des Canadiens, qu’il s’agisse d’explorer l’Extrême-Arctique, d’assurer l’utilisation efficace et éthique de l’IA ou de garantir que la nourriture qui finira dans nos assiettes peut être consommée sans danger. Leurs travaux se déroulent dans divers ministères et organismes, ayant différents mandats.

« Les activités scientifiques fédérales ont lieu dans près de 200 laboratoires et autres grandes installations au Canada, dont la plupart manifestent des signes de vieillesse », a déclaré Wendy Watson-Wright, Ph. D., présidente du comité d’experts. « Ce rapport, qui arrive à point nommé, est nécessaire pour que le Canada devienne le chef de file de la transformation des sciences pour la société grâce à la prochaine génération d’infrastructures scientifiques et technologiques. »

Dans le budget de 2018, le gouvernement fédéral s’est engagé à investir 2,8 milliards de dollars pour renouveler ses laboratoires scientifiques dans le cadre d’une initiative relative à l’infrastructure. L’un des buts de cette initiative est de soutenir la construction d’installations servant des objectifs multiples, qui rassemblent des scientifiques et des ingénieurs de différents ministères et secteurs. À compter de 2019, le gouvernement fédéral envisagera des approches pour évaluer les possibilités d’investissement dans l’infrastructure qui reflètent une nouvelle vision de l’entreprise fédérale scientifique et technologique (S-T) dans une optique de collaboration, d’adaptation et d’efficience.

Services publics et Approvisionnement Canada a demandé au Conseil des académies canadiennes (CAC) d’évaluer les données probantes sur les pratiques exemplaires en matière de décisions d’investissement dans l’infrastructure S-T fédérale.

Bâtir l’excellence résume les considérations théoriques et pratiques essentielles à l’évaluation des opportunités d’investissement dans l’infrastructure S-T. Le comité d’expert cerne et explore quatre principes qui peuvent guider les évaluations des investissements proposés dans l’infrastructure S-T. Le rapport examine également la manière dont le design des processus décisionnels et des structures consultatives pourrait soutenir ces principes.

« Les défis liés au renouvellement des installations S-T du gouvernement fédéral sont aussi variés que complexes », déclare Eric M. Meslin, Ph.D., MACSS, président-directeur général du CAC. « Ce rapport vise à fournir des informations éclairées et objectives à l’appui des décisions concernant l’avenir de ces ressources importantes. »

Avis au sujet du COVID-19
Pour en savoir plus