Julia M. Wright, MSRC

Julia M. Wright, MSRC

Professeure, Département d’anglais, et professeure-chercheuse universitaire, Université Dalhousie; présidente, Académie des arts, des lettres et des sciences humaines, Société royale du Canada (Halifax, N.-É.)

Julia M. Wright a obtenu son doctorat à l’Université Western Ontario en 1994. Elle a été membre du corps professoral de l’Université Concordia (1994 à 1995), de l’Université de Waterloo (1995 à 2001) et de l’Université Wilfrid Laurier (2002 à 2005) et est maintenant professeure à l’Université Dalhousie (2005- ). Elle a détenu deux chaires de recherche du Canada de niveau 2, l’une en anglais et en études culturelles (2002 à 2005) et l’autre en études européennes (2005 à 2012).

Ses recherches sont en grande partie interdisciplinaires, examinant les débats abordés sur les questions de l’identité nationale et de la gouvernance dans la littérature britannique et irlandaise (principalement de 1785 à 1850). Elle a également élargi la portée de ses travaux sur le genre, la nation et les formes culturelles au domaine des études sur la culture populaire. Elle est l’auteure de quatre monographies : Blake, Nationalism, and the Politics of Alienation (2004); Ireland, India, and Nationalism in NineteenthCentury Literature (2007); Representing the National Landscape in Irish Romanticism (2014); et Men with Stakes: Masculinity and the Gothic in US Television (2016). Elle a aussi travaillé abondamment à l’édition d’œuvres d’érudition, telles que l’anthologie Irish Literature, 1750-1900 (2008) et le roman de 1827 de Lady Morgan, The O’Briens and the O’Flahertys (2013), en plus d’avoir édité ou coédité plusieurs recueils d’essais savants, y compris la publication en deux tomes Companion to Irish Literature (2010). Ses recherches ont notamment comme fil conducteur l’océan en tant que représentation et signification culturelles, en particulier en relation avec les questions transnationales, traitées par exemple dans les discussions sur la position transatlantique de l’Irlande. Dans le cadre de ses travaux, elle a coédité la collection Ashgate Series in Nineteenth-Century Transatlantic Studies (2005-2015), qui comprend près de 20 ouvrages.

Mme Wright a reçu plusieurs bourses et prix du CRSH et du FCI, dont le prix Polanyi. Au cours de sa carrière, elle a participé à la gouvernance d’associations savantes, dont récemment en tant que membre du conseil d’administration de la Fédération canadienne des sciences humaines (2015 à 2017; réélue, 2017 à 2019). Elle s’est aussi beaucoup employée à intéresser divers publics aux recherches en sciences humaines. Elle a présenté ses recherches dans un éventail de lieux hors du circuit universitaire et a organisé avec d’autres chercheurs des événements publics sur des sujets allant de la façon dont les sciences sont décrites dans les œuvres culturelles à la représentation faite des océans dans l’œuvre des artistes.

Avis au sujet du COVID-19
Pour en savoir plus