CR

Charles Ruigrok

Ancien président-directeur général, Syncrude Canada ltée (Calgary, Alb.)

29 avril 2009

Charles Ruigrok a récemment quitté Syncrude Canada Ltd., où il occupait le poste de chef de la direction depuis 2003, pour prendre sa retraite.

Avant d’entrer en fonction à Syncrude, M. Ruigrok a été vice-président de la recherche-développement des sables bitumineux à Pétrolière Impériale Ressources, où il était responsable de la mise en valeur du vaste portefeuille des sables pétrolifères de l’entreprise, notamment de l’exploitation de Cold Lake et des intérêts de 25 p. 100 dans Syncrude. M. Ruigrock a amorcé ses 26 ans de carrière à l’Impériale au poste d’ingénieur de projet au complexe pétrochimique à Sarnia, en Ontario. Il a ensuite occupé des postes d’exécution dans les secteurs de la production de PVC et d’hydrocarbures aromatiques, et des postes d’affaires et de planification à Toronto, en Ontario, ainsi qu’auprès d’Exxon Chemical Americas à Houston, au Texas. En 1991, M. Ruigrok a été nommé directeur de la section de l’énergie et des produits chimiques de l’Impériale à Calgary, en Alberta, puis en 1995, directeur responsable des plans d’affaires et des analyses de la Compagnie pétrolière Impériale limitée à Toronto. Il a également géré les activités de marketing du gaz naturel de l’Impériale de 1996 à 1998, et les activités d’exploitation pétrolière et gazière d’Exxon Mobil dans l’est du Texas de 1998 à 2000.

Membre de l’Ordre des ingénieurs de l’Ontario, M. Ruigrok a obtenu son baccalauréat en génie en 1978 et une maîtrise en génie en génie civil de l’Université de Western Ontario en 1984. Il a été membre du conseil d’administration de Syncrude Canada Ltd., de la Rainbow Pipeline Compagny, de ProGas Limited, de l’Alberta Chamber of Resources et de Petroleum Technology Alliance Canada. Il a également été membre du conseil des gouverneurs de l’Association canadienne des producteurs pétroliers.


Rôle : Membre de comité d’experts
Rapport : Innovation et stratégies d’entreprise : pourquoi le Canada n’est pas à la hauteur (avril 2009)
Avis au sujet du COVID-19
Pour en savoir plus