Communiqué

Le CAC entreprend un nouveau projet sur les thérapies géniques somatiques et les thérapies à base de cellules génétiquement modifiées

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est heureux d’annoncer qu’il s’est vu demander par le Conseil national de recherche d’entreprendre une évaluation sur les thérapies géniques somatiques et les thérapies à base de cellules génétiquement modifiées.

Un comité multidisciplinaire d’experts sera constitué au cours des prochains mois pour répondre à la question suivante :

Quels principaux défis liés à des questions juridiques/réglementaires, éthiques, sociales et de politiques publiques posent l’approbation et l’utilisation des thérapies géniques somatiques et des thérapies à base de cellules génétiquement modifiées au Canada?

Les thérapies géniques et thérapies à base de cellules génétiquement modifiées constituent des avenues très prometteuses pour le traitement des troubles génétiques rares, ainsi que des maladies chroniques, comme le cancer. Ces thérapies soulèvent cependant plusieurs défis, notamment en ce qui concerne les obstacles réglementaires, l’accès équitable aux traitements et les coûts.

Une thérapie génique somatique permet d’altérer ou d’éliminer les gènes à l’origine de la maladie d’un patient, sans toutefois transmettre ces changements aux générations futures. Cette évaluation examinera les défis liés à l’approbation et à l’utilisation de ces thérapies. Elle portera principalement sur les derniers stades de développement des thérapies, dont l’approbation, la mise sur le marché et l’utilisation des médicaments.

« Ce domaine scientifique comporte sa part d’enjeux éthiques, juridiques et sociaux », a souligné Eric M. Meslin, Ph. D., MACSS, président-directeur général du CAC. « Nous sommes impatients de réunir l’expertise multidisciplinaire nécessaire pour répondre à cette question importante, afin d’éclairer le CNR. »

Avis au sujet du COVID-19
Pour en savoir plus