17 juillet 2012

Les 40 questions prioritaires pour la recherche canadienne en sciences de la mer

Un exercice d’établissement de priorités mené par le groupe cadre sur les sciences de la mer canadiennes

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande

Sommaire

Les océans de la planète ont une importance fondamentale pour l’environnement, la culture, la santé publique, l’économie et la société du Canada. Pour un pays à la géographie aussi vaste et diverse que celle du Canada, répondre aux défis reliés aux sciences de la mer est une tâche complexe qui nécessite un degré élevé de coordination entre les institutions scientifiques et les centres technologiques. Par conséquent, un des principaux défis pour le Canada consiste à établir les priorités stratégiques de recherche qui seront utiles tant à ceux qui font de la recherche qu’à ceux qui l’utilisent.

Demandez une présentation ou posez une question Envoyer une demande
Fermer

La question

Le rapport Les 40 questions prioritaires pour la recherche canadienne en sciences de la mer présente 40 questions de recherche prioritaires qui, si elles trouvaient réponse, permettraient le mieux d’aborder les possibilités et les défis reliés aux sciences de la mer qui se présenteront au Canada.

Principals constatations

En mars 2011, le Consortium Canadien des universités de la recherche océanographique (CCURO) a demandé au CAC d’entreprendre une étude en deux phases sur les sciences de la mer au Canada. La première avait pour but de définir des thèmes de recherche prioritaires avec l’aide d’un groupe cadre de 22 experts canadiens et étrangers des sciences de la mer. Cette activité a abouti à la rédaction du rapport d’atelier, Les 40 questions prioritaires pour la recherche canadienne en sciences de la mer.

Pour la deuxième phase, le CAC a entreprit une évaluation exhaustive, fondée sur les données probantes, des sciences de la mer. Les sciences de la mer au Canada : Relever le défi, saisir l’opportunité a été publié en novembre 2013.

Les 40 questions ont été définies dans le cadre d’un processus collaboratif, ouvert et démocratique au cours d’un atelier de deux jours. À l’aide du groupe cadre de 22 experts des sciences de la mer, les 40 questions ont été groupées sous quatre thèmes de recherche :

1.     Améliorer la compréhension scientifique fondamentale
2.     La surveillance, les données et la gestion de l’information
3.     Comprendre les incidences des activités humaines
4.     Éclairer les processus de gestion et de gouvernance

Comité D'experts

Un exercice d’établissement de priorités mené par le groupe cadre sur les sciences de la mer canadiennes